Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 19 mai 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.451 : La "carte de communion" de mon père

Nous traversons en ce moment la période enthousiasmante des premières communions : bonheur des enfants, églises pleines, familles en fête, joies toutes simples, dans la rencontre avec le Dieu vivant. Deux faits à ce propos. Le premier, pour consoler les Cassandre se lamentant sur la perte de la foi chez les jeunes. Mardi dernier, quel ne fut pas mon étonnement en découvrant qu'un jeune possédait l'image de première communion de son père. Il l'a sortie de sa poche, un peu froissée et écornée, en expliquant, plein de fierté : "Ca, c'est la "carte de communion" de mon père ; je la porte toujours sur moi." Et ce jeune, très croyant, d'expliquer, sans le moindre respect humain, combien cette "carte" était pour lui une vraie aide, et comme un repère pour continuer à marcher sur les pas de Jésus, à l'exemple de son papa. Tout autour de lui, les autres jeunes, qui se sont passés cette "carte" de main en main, loin de faire de grosses et lourdes réflexions ironiques, étaient plutôt impressionnés, admiratifs, un peu envieux même. L'air de dire : "Tu en as de la chance, toi ; ton père, il y croit !"
Deuxième fait : ce mail, reçu hier soir, de la part d'une fidèle lectrice de ce blog. J'espère qu'elle me pardonnera de citer son exemple ! "Ah ! Ce matin, j'ai assisté à la messe et au moment des intentions, la Soeur a prié pour les enfants qui font leur 1° communion et leur profession de foi. Alors, j'ai pensé qu'il y avait cinquante ans cette année, à la Pentecôte, que j'ai moi-même fait ma profession de foi, et à l'époque, on avait aussi fêté ceux qui l'avaient faite 25 ans ou 50 ans plus tôt. Je ne tiens pas du tout à être fêtée, mais j'ai pensé que, dans la discrétion, on pourrait solliciter d'autres personnes qui ont fait leur profession de foi en 1962 (et en 1987), et organiser une petite prière pour remercier le Seigneur de nous avoir permis de rester à peu près fidèles à nos promesses pendant tout ce temps et demander pardon pour toutes les fois où on s'est égaré...Une idée comme une autre..."
Une belle idée en effet, que je vais proposer de reprendre sur la paroisse le 10 juin, jour de la profession de foi ! Cela me donne autre idée : je ne fais pas souvent appel à des commentaires sur ce blog, qui est plutôt perçu par vous comme un lieu de méditation ; cependant, si certains voulaient partager des choses en ce sens : souvenirs, émotions, découverte du Christ, action de grâce, pourquoi pas ?
"Je suis le pain de vie. Celui qui mange de ce pain vivra pour toujours." (Jean 6/51)

P-S : Il y en a au moins un qui a lu mon blog d'hier (!), c'est Laurent Wauquiez, l'ancien ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et maire du Puy-en-Velay, d'ailleurs pratiquant régulier et qui ne fait pas mystère de son appartenance à l'Eglise catholique ; il vient de déclarer qu'il renonçait aux six mois de salaire réservés aux ex-ministres à compter de la fin de leur fonction, sauf s'ils retrouvent une activité rémunérée. "Dans cette période où l'on demande des efforts, a-t-il déclaré, c'est important qu'on puisse montrer l'exemple."
Ca avance, ça avance ! Encore un petit effort, des deux côtés... Merci !

0 commentaires: