Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 17 mai 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.449 : Gagarine volait trop bas !

En cette fête de l'Ascension, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer l'histoire suivante : le premier astronaute, le russe Youri Gagarine, avait ironisé à son retour sur la terre en disant que, dans l'espace, il n'avait pas vu Dieu. On raconte qu'une institutrice, qui voulait démontrer que Dieu n'existe pas, s'était empressée de rapporter ce propos aux enfants de sa classe. L'un des élèves lui répliqua : "C'est parce qu'il volait trop bas !" Cet enfant avait raison : Dieu est d'abord au-delà de tout ! Il n'a rien à voir avec un père noël barbu et solitaire, planqué "là-haut", dans la stratosphère, engoncé dans un trône à la Bokassa, à l'abri d'un gros cumulus.
D'abord, Dieu, il n'est pas "là-haut" ! Ceci, c'est une expression symbolique pour dire qu'il n'est pas dans les bassesses ni dans les indignités. De même, lorsque l'on dit que Jésus est "remonté" vers le Père, cela ne signifie pas quelque chose de spatial, une sorte de déplacement en fusée vers les étoiles, au firmament du ciel ; "là-haut", cela veut dire "dans l'intimité du Père", c'est-à-dire, vers ce qui est en hauteur spirituellement. Voilà pourquoi, pour nous qui n'avons guère d'autres possibilités pour exprimer ce "mystère", la "hauteur" est synonyme de Dieu : "Gloire à Dieu, au plus haut des cieux", cela signifie, autrement dit, gloire à Dieu dont la bonté, la présence, l'amour, la miséricorde, sont d'une dimension infinie.
Finalement, Gagarine n'avait pas eu tort de chercher Dieu dans les hauteurs ; mais il n'avait pas compris que Dieu se trouve d'abord dans des hauteurs symboliques, spirituelles, fraternelles et intérieures. Et quand on dit de Jésus qu'il est "remonté vers le Père", cela veut dire qu'il quitte visiblement notre univers matériel et terrestre pour, d'une façon que nous ne pouvons encore imaginer, rejoindre le coeur même de Dieu, et pouvoir demeurer aussi au plus profond, au plus haut de chacun de nos coeurs.
Avez-vous jeté un coup d'oeil sur la page de Fontenay-le-Comte dans le "Ouest-France" de ce jeudi de l'Ascension ? La journaliste, Sophie Capelle, a eu la superbe idée d'y faire paraître sa très belle interview de l'autre prêtre de notre paroisse, l'abbé Loïc Bellais. C'est excellent ! Et l'on y voit bien comment ce jeune prêtre a pour but de permettre aux enfants et aux jeunes qu'il accompagne de "monter" vers Dieu et vers les autres ; c'est-à-dire, de tourner leur coeur, leur volonté, leur esprit, leur action, leur avenir, vers le haut, dans la direction de Dieu.
Vous avez remarqué que, dans un certain nombre de mots français, on retrouve l'élément "anthropo" ; par exemple, le "philanthrope", c'est celui qui aime les humains, tandis que le "misanthrope", c'est celui qui fuit les humains. Eh bien, savez-vous que cette racine, "anthropo", c'est-à-dire, "humain" signifie : "celui qui regarde vers le haut". N'y a-t-il pas là tout une programme ? Je devrais dire, toute une vocation, inscrite dans la nature même, dans l'être même de l'homme.
Je repensais à tout cela à l'instant, en découvrant que parmi les nouveaux ministres, dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, l'un d'eux, Arnaud Montebourg, est chargé du "redressement productif". Peuchère ! Pourvu qu'il ne vole pas trop bas ! En tout cas, à chaque chrétien de redresser la tête en ce jour de l'Ascension, afin de mieux fixer l'infini de Dieu, au plus profond de son coeur comme au plus haut du coeur de chacun de ses frères !

0 commentaires: