Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 7 avril 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.415 : Tous croyants !

"J'ai fait un rêve", au coeur de cette Semaine sainte ! Et si les humains que nous sommes ne passaient pas sans cesse leur temps à se diviser en tranches, entre d'un côté les Arabes et de l'autre les Français soit-disant de souche, entre les beaux et les vilains, entre les gens pleins de douceur et les casse-pieds, entre les bleus et les jaunes, entre votants à droite, à gauche ou au milieu ? Ou encore, entre ceux qui croient au ciel et ceux qui n'y croient pas, pour reprendre la célèbre formule de Louis Aragon...
Et si enfin, pour reprendre un thème si cher au pasteur Martin Luther King, et pour lequel il donna sa vie, la famille humaine, tout en sauvegardant bien sûr l'identité de chacun de ses membres, était plus attentive désormais à ce qui l'unit profondément qu'à ce qui peut la déchirer, la détruire ou la diviser ?
Mais je vous vois d'ici hausser les épaules au-dessus de votre écran d'ordinateur, tout en marmonnant intérieurement : "Ce pauvre curé, il ne comprend vraiment rien à la réalité ! Ce n'est pas demain la veille que l'humanité va avancer d'un même pas, en balançant à la poubelle, une fois pour toutes, ses préjugés, ses haines et ses vieux démons !"
Si tel est votre sentiment, ne manquez pas la cérémonie de ce soir lorsque, au cours de la Veillée pascale, nous entendrons ces paroles prophétiques, cet appel à l'espérance du prophète Ezéchiel nous affirmant, de la part de Dieu : "J'irai vous prendre dans toutes les nations ; je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai sur votre terre. Je verserai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés."(Ezéchiel 36/24-25) C'est exactement ce que nous allons vivre ce soir ! Et je fais le rêve insensé que ça va marcher ! Si Dieu nous trouve prêts et disposés à entrer dans la démarche, évidemment !
Dès hier midi pourtant, j'ai vu se lever déjà quelques fleurs magnifiques de cette aube nouvelle ! Cela s'est passé au lycée Notre-Dame de Fontenay-le-Comte. Une équipe motivée d'enseignants et d'élèves ont mis sur pied une opération bol de riz, fort bien située dans le temps, en ce Vendredi-Saint. A quelques-uns seulement au départ, ils ont lancé un appel ; les réponses sont allées en s'amplifiant, jusqu'à dépasser la centaine de volontaires, pour ce temps de réflexion et de méditation, l'argent économisé pour ce "repas" étant partagé avec d'autres élèves à Gaoua, au Burkina-Faso, dans le cadre du jumelage de Fontenay-le-Comte avec cette ville.
Comme j'ai pu m'en rendre compte, tous étaient loin d'être croyants, parmi ces jeunes ; du moins si l'on entend par "croyants" le fait d'être pratiquants au sens classique du terme. Et pourtant, de façon plus fondamentale, nous avons bien saisi ensemble que nous étions tous croyants, dans l'infini de la fraternité, dans l'infini du partage, dans l'infini de nos différences, dans l'infinie valeur de tout être humain, qu'il soit européen, africain ou autre.
Bien au-delà de toutes nos catégories en effet, si quelqu'un croit en son frère, celui-ci étant à l'image de Dieu, ne croit-il pas déjà en quelqu'un d'infini ? En tout cas, Dieu doit bien rire en nous voyant trier les gens : "Ah non ! Pas celui-ci ! Il ne va pas à la messe !" "Ah non ! Pas celui-là, il est catho !" Aurions-nous oublié que Jésus a donné sa vie justement pour tous les hommes, y compris ceux que nous plaçons dans d'autres catégories que nous ? Cela s'appelle, en termes théologiques, le salut universel.
Prions pour que, en fidélité à l'amour du Christ pour tous, nous ne fassions plus de distinctions arbitraires entre ceux qui, d'après nous, sont "croyants" ou "non-croyants" ! Puisqu'aux yeux de Jésus, mort pour tous sur la Croix, ces distinctions n'ont plus aucun sens désormais !

0 commentaires: