Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 13 mars 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.390 : A propos de la guerre d'Algérie

Ces temps-ci, à l'occasion du cinquantenaire de la signature des accords d'Evian le 19 mars 1962, les journaux et la télévision tentent d'évoquer ce qui s'est passé alors, et cette immense "déchirure" qui a blessé les habitants de ces deux pays, la France et l'Algérie, de part et d'autre de la Méditerranée.
Difficile d'aborder un tel sujet sans risquer aussitôt de se faire interpeller et soupçonner, soit de n'avoir rien compris, soit de défendre une mauvaise cause ! Si je me hasarde sur ces chemins en ce jour, c'est plutôt pour faire savoir à tous ceux qui ont vécu cette blessure, dans leur âme et dans leur chair, que nous nous associons à leur douleur et souhaitons leur tenir la main en ce moment difficile, encore aujourd'hui, pour eux.
Entre les protagonistes de ce conflit, est-il possible, aujourd'hui, de se parler ? Peut-être, si l'on en juge à la qualité du débat qui s'est tenu dimanche soir, sur France 2, autour de David Pujadas, dans une soirée façon "Dossiers de l'Ecran" sur la guerre d'Algérie : avec l'historien Benjamin Stora, le P. Guy Gilbert, appelé alors en Algérie, Danielle Michel-Chich qui a perdu une jambe dans un attentat, Dalila Kerchouche née dans un camp d'internement de harkis en France, Ali Haroun, membre du FLN, dans la clandestinité à Paris ont su se parler ; à la fois exprimer clairement ce qui s'est passé, pour tenter, à partir de là, de bâtir un avenir.
La guerre d'Algérie n'a pas été une guerre en noir et blanc : tous les bons d'un côté, et tous les méchants de l'autre. Il y a eu, c'est sûr, trop d'occasions manquées, pour ne pas dire plus, avant, pendant, comme après ces événements. En métropole, l'on n'a pas suffisamment pris la mesure de tout cela, tandis qu'en Algérie, tout n'a pas évolué comme beaucoup auraient pu l'espérer. Mais maintenant qu'on a dit cela, qu'est-ce qu'on fait ?
En tout cas, je vois là comme un appel d'autant plus fort à toujours renforcer le combat contre toutes les oppressions, les attentats aveugles, la torture et le mépris, et à développer la connaissance mutuelle entre les ethnies et les peuples, si différents soient-ils, sur le chemin de la fraternité universelle et pour la paix.
Tiens, une petite pensée d'André Gide pour nous guider sur ce chemin : "La sagesse n'est pas dans la raison, mais dans l'amour."

0 commentaires: