Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 11 mars 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.388 : Etranger, mon frère

Rencontre conviviale organisée hier soir par la Pastorale des migrants de Fontenay-le-Comte. De l'Arménie à Madagascar, de La Réunion à Haïti et autres, c'est toujours très enrichissant d'écouter les uns et les autres et de nous enrichir mutuellement. En un temps où la question de l'étranger peut poser question dans notre pays, il peut être bon de se rappeler que, en tant que chrétiens en effet, il ne suffit pas de s'attacher au culte religieux seulement ; il faut aussi intégrer ce que cela exige dans notre vie quotidienne.
A ce sujet, je me permets de vous citer un extrait du n° 2241 du "Catéchisme de l'Eglise catholique : "Les nations mieux pourvues sont tenues d'accueillir autant que faire se peut l'étranger en quête de sécurité et des ressources vitales qu'il ne peut trouver dans son pays d'origine. Les pouvoirs publics veilleront au respect du droit naturel qui place l'hôte sous la protection de ceux qui le reçoivent." Puis il ajoute, dans un second temps : "Les autorités publiques peuvent, en vue du bien commun dont elles ont la charge, subordonner l'exercice du droit d'immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l'égard des pays d'adoption."
D'autre part, contrairement à ce que les xénophobes voudraient nous faire croire, le nombre de demandeurs d'asile en Europe est bien inférieur aujourd'hui à ce qu'il était il y a dix ans. Et l'Europe est loin de se montrer exceptionnellement ouverte en matière d'asile. Ainsi, on compte bien plus de réfugiés dans le seul pays du Kenya que dans les 27 Etats membres de l'Union Européenne ! Vraiment alors, sommes-nous sérieux quand nous nous lamentons ?
Le défi est le suivant : notre pays sera-t-il capable de faire face à ses difficultés économiques tout en restant fidèle à ses idéaux, fondés sur l'ouverture, le respect, la solidarité ? Nous savons ce que la Bible nous en dit ! Comment faire passer cela dans les actes chez nous ? Il en va de notre crédibilité de chrétiens, au sein de notre pays, de ne pas être absent de ce débat.
Voici ce que le pape Jean-Paul II déclarait en 1999 : "La catholicité ne se manifeste pas seulement dans la communion fraternelle des baptisés, mais s'exprime également dans l'hospitalité assurée à l'étranger, quelle que soit son appartenance religieuse, en rejetant toute forme d'exclusion ou de discrimination raciale, en reconnaissant la dignité personnelle de chacun et par conséquent, en s'engageant à promouvoir ses droits inaliénables."
A méditer en ces jours, ainsi que cette réaction glissée jeudi par Jean-Pierre Raffarin, agacé par la tournure actuelle du débat sur l'immigration : "L'immigré, c'est un frère ; sa dignité d'homme s'impose à nous !"

0 commentaires: