Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 23 février 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.377 : Tashi Delek

C'était hier, mercredi 22 février, le jour du Losar, le nouvel an tibétain. Le même jour que le mercredi des Cendres. La veille, Denise, une amie Bouddhiste, membre fondatrice il y a quelques années du groupe interreligieux des Sables d'Olonne, me faisait parvenir le message suivant : "Pour le nouvel an tibétain, je vous présente, chers amis, mes meilleurs souhaits, Tashi Delek, que tout soit auspicieux pour vous et pour tous les êtres." Ce message s'adresse donc aussi à vous, chers lecteurs de ce blog ; voilà pourquoi il m'a semblé important de vous le transmettre. Il y a assez de gens, pauvres en humanité, boîteux dans leur tête, qui s'envoient des messages haineux à travers la planète, pour que l'on ne frémisse pas de bonheur en recevant de tels signes de fraternité ! Nos amis bouddhistes, Tibétains ou autres, entrent en ces jours dans l'année du Dragon ; puisse ce Dragon exterminer la haine et détruire la bêtise humaine jusqu'à sa racine la plus profonde !
Pour cette année 2.139, voici les souhaits que Denise nous transmet : "Puisse cette nouvelle année être une année de paix, de joie, de sagesse, de compassion, de bien-être et d'amour ! Puissent tous vos souhaits se réaliser, avec les bénédictions de Bouddha !"
Dans le contexte actuel, au Tibet même, beaucoup ont fait le choix, face à la répression chinoise, de ne pas célébrer cette fête du nouvel an. Soyons en communion avec eux, et ne manquons aucune occasion de faire entendre notre indignation face à l'attitude inacceptable de la Chine : telle ou telle commune de Vendée n'a-t-elle pas ainsi, un temps, hissé le drapeau tibétain devant sa mairie ?
Mais revenons au Losar. A cette occasion, ainsi que nous l'expliquait Denise aux Sables d'Olonne, les cérémonies rituelles évoquent l'abandon de ce qui est ancien et/ou mauvais, le renouveau et la quête du sens de la vie, tandis que chacun invoque Bouddha. Cette période est alors propice à la purification des voiles de l'esprit et à l'accompagnement spirituel.
En repensant à tout cela,, je ne pouvais m'empêcher de faire le parallèle entre cette attitude spirituelle des Bouddhistes tibétains à l'occasion du Losar, et ce que nous, catholiques, essayons de vivre au moment de l'entrée en Carême : Losar, Carême, même combat ! Les catholiques ne sont pas les seuls au monde a essayer de rejoindre l'infini de l'amour.
Quelques mots du Dalaï-Lama pour nourir notre méditation et notre action en ces temps qui sont les nôtres : "Aujourd'hui, nous dépendons tellement les uns des autres que, sans un sens aigu de la responsabilité universelle et de la fraternité, sans la compréhension que nous nous devons mutuellement et la conviction que nous appartenons à une grande et même famille humaine, nous ne saurions espérer surmonter les dangers qui menacent notre existence, ni à plus forte raison établir la paix et le bonheur."
C'est aussi à tous les humains que sont destinées ces paroles de St Paul, tirées de la deuxième lecture de la messe du mercredi des Cendres : "Au moment favorable, je t'ai exaucé, au jour du salut, je suis venu à ton secours (que tu sois bouddhiste, musulman ou chrétien). Or, c'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut." (2 Corinthiens 6/2)

0 commentaires: