Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 18 février 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.372 : "Approches de la vie intérieure"

Récemment, Catherine, membre du conseil de paroisse de Saint Hilaire de Fontenay, nous faisait passer le texte suivant, extrait du livre "Approches de la vie intérieure", paru en 1962 aux éditions Denoël. Son auteur : Lanza del Vasto (1901 - 1981) ; disciple de Gandhi, celui-ci propose une expérience de conversion qui peut s'inscrire dans toute tradition religieuse.

"Remémorez une de vos journées. Le réveil sonne, il est 6h30. Vous ouvrez l'oeil et vous pensez : "Ah ! Aujourd'hui mercredi : il ne faut pas que j'oublie le rendez-vous que j'ai au café du Progrès à 4h de l'après-midi avec celui-là..." Vous n'avez pas encore ouvert le second oeil et vous vous trouvez déjà projeté à l'autre bout de la ville et dix heures en avant, avec celui-là ! Mais revenons à nous : vite au bain. Le petit déjeuner : le journal pour savoir ce qui se passe en Cochinchine ou au Nicaragua. 7h20, j'allais oublier l'heure ! Un regard à l'entour avant de quitter la chambre. Je n'ai rien oublié ? Le portefeuille ? La cravate ? Les clefs ? Non, rien. Si. Quoi ? - Toi-même. Mais l'important, c'est de ne pas perdre l'autobus. Je l'attrape de justesse. J'arrive au bureau, je dépêche le courrier, je réponds au téléphone. Je reçois deux visites. Je signe un contrat. Midi, je rentre. Je déjeune. Je repars, le courrier, le téléphone, le contrat, la visite. Enfin, le soir vient. Je tombe de fatigue : allons au cinéma voir les galopades dans les montagnes Rocheuses, courons endosser plusieurs vies à la place de la nôtre. Je rentre tard, je me couche, j'éteins. Cette fois, je suis seul avec moi-même ou du moins j'ai failli l'être pour un instant, mais à l'instant je me suis endormi...
Voilà l'enchaînement : la chaîne des devoirs, des travaux, des tracas, des habitudes, des nécessités, des vanités qui nous attachent dehors, à l'Autre. Mais comment en sortir ? Oui, comment sortir de l'extérieur ? Tu me le demandes ? C'est pourtant simple : en te retournant. Cet acte simple et décisif s'appelle en esprit "conversion". La Conversion, c'est se libérer et se détacher du monde et diriger l'intelligence, le coeur, les goûts, les forces vers le Dedans (...).
L'attitude dominante, en ce monde, c'est l'ignorance de soi, c'est-à-dire des choses de l'âme, l'oubli, la distraction, l'indifférence constante à l'égard des choses de l'âme, conséquence d'une inversion de l'intelligence vers le profit, vers l'appropriation et domination du monde extérieur, choses et gens (...).
La Conversion consiste à sortir du Monde, à "sortir de l'extérieur", à rentrer en soi. A y porter d'abord attention. L'âme, de vaporeuse et vague qu'elle était, se fait dense et vivante par l'effet de cette attention, s'éclaire par le rayon de cette attention et devient consciente, devient source de paroles et d'actes originaux et significatifs. La connaissance de soi est unifiante et rayonnante, à la différence de n'importe quoi d'autre."

A quelques jours de notre entrée dans le temps du Carême, ceci est un chemin qui nous est proposé !

1 commentaires:


Henri Loisance a dit…

et le même Lanza del Vasto, profiterait de l'occasion pour nous dire : «votre seule limitation, sachez le , est le fait de vore esprit, et de ce que vous acceptez comme impossible à surmonter».