Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 8 février 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.362 : Accueillir les imprévus de Dieu

Seigneur, hier, à cause de l'état des routes, suite à la chute de neige, j'ai dû passer ma journée à gérer des imprévus.
Je devais préparer un baptême, mais les choses se sont passées autrement.
Nous devions avoir une rencontre de tous ceux qui tiennent une permanence au presbytère ; mais, avec d'autres, nous avons passé notre temps à décommander cette réunion.
L'on devait se voir avec l'équipe pastorale du collège Saint Joseph, mais il n'y a pas eu cours hier.
J'avais rendez-vous avec un paroissien : nous l'avons annulé.
La rencontre des responsables des équipes liturgiques n'a pu avoir lieu elle non plus.
Il a fallu reprogrammer tout cela sur d'autres jours à venir, déjà trop bien remplis...
En veillée, nous devions aller à Thiré pour une rencontre ACI : cela n'a pas semblé prudent, avec un retour dans la nuit.
Si bien, Seigneur, qu'en fin de soirée, j'avais l'impression d'avoir manqué plein de choses importantes, et de n'avoir rien fait !
Mais, ce matin, en relisant tout cela, je m'aperçois qu'au contraire, la journée d'hier a été tout à fait éclairante et bien remplie.
Qu'est-ce que tu as voulu me dire, Seigneur, à travers tous ces imprévus ?
Le prévu, mon agenda rempli à ras bord, cela représentait mon projet à moi en effet, bien cadré, bien rassurant.
Je savais ce que j'allais faire de ma journée ; c'est moi qui menais la barque !
Et voici que les événements en ont décidé autrement.
Tous ces bouleversements, ces annulations , cela ne m'arrangeait pas du tout.
Mais, est-ce que par hasard, Seigneur, tu n'aimerais pas particulièrement les imprévus ?
C'est toujours quand on ne l'attend pas que tu sembles venir nous faire un clin d'oeil, nous tendre une perche, enfoncer le clou.
Et si l'imprévu était la brèche par laquelle ton Esprit peut s'engouffrer et m'emporter sur ses chemins ?
Et si, Seigneur, tu avais voulu me rappeler ainsi que ce n'est pas moi qui mène la barque de ma vie ?
Qu'un projet pastoral, ce n'est pas mon projet, mais le tien ?
Seigneur, je comprends alors que tu aimes les imprévus !
C'est ta façon à toi de souligner que tu agis au coeur de nos projets et de nos vies.
A moi qui prêche souvent que Dieu est le maître et l'acteur principal de nos existences, ceci est un rappel salutaire.
Savoir accueillir l'imprévu de Dieu.
Oui, c'est toi, Jésus, l'unique Sauveur !
Notre Père, que ta volonté soit faite !
Merci Seigneur !

1 commentaires:


Annick Ghannemi a dit…

Temps perdu, temps retrouvé !

Le temps est le bien le plus précieux. Il nous est donné gracieusement.

-" Qui ne respecte pas le temps, marche dans l'obscurité ". Moshe Esra
-" Le temps est le meilleur et le plus avisé des maîtres". Abraham Ibn Esra

Le temps perdu est bien autre chose que ce que nous disons quand nous voulons parler d'un moment mal utilisé, d'un contre-temps, un rendez-vous manqué. Le temps perdu, c'est pour moi, perdu dans le temps, perdu dans l'incapacité de revenir au temps d'avant.Moi, perdu dans cette impression du temps qui coule entre mes doigts comme une poignée d'eau. Moi, perdu dans la hantise de ne pouvoir retenir le temps qui passe.

Savoir remettre au lendemain ce que l'on ne peut faire le jour même ... ne serait-ce pas la philosophie de chaque mère de famille- savoir gérer les imprévus -, afin de ne pas se laisser avoir par le temps, se laisser dépecer par lui ?

Seul celui qui est conscient de vivre intensément le moment présent, vit véritablement. Seul est sage celui qui reconnaît les limites du temps qui lui est donné.


Sereinement
Laissons
Laissons l'Invisible imprimer en notre côté le plus vunérable
Les traces de sa présence
Creusons
Creusons dans la glaise enfouie de nos soucis
Le puits où sommeille la source
Eveillons notre âme au chant des ondes
Comme si elles devaient devenir sillage dans la mer
Alors sans même que nous le sachions
En nous la sérénité sera au large


Annick Ghannemi