Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 4 février 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.358 : Le sacrement du "Passage"

Souvent, l'on considère que le Sacrement des malades, c'est celui que l'on donne à une personne qui va mourir. Cela vient de ce que, il y a peu de temps encore, l'on dénommait ce Sacrement : "Extrême-Onction". Souvent d'ailleurs, le malade était déjà inconscient ; mais l'on pensait que cette onction, donnée en dernière extrémité, pouvait lui éviter la mort éternelle ; ou du moins, accélérer son entrée au paradis. Je sais, je caricature ; mais n'y avait-il pas un peu de cela ? Lorsque j'étais jeune prêtre - il y a de cela bien longtemps ! - je revois encore le visage effaré des malades me voyant arriver pour leur "donner" l'Extrême-Onction ; je sentais qu'ils se disaient alors en eux-mêmes : si le curé est là, c'est que je n'en ai vraiment plus pour longtemps !
Quelle différence avec ce que j'ai eu le bonheur de vivre à la Maison de retraite de l'Union Chrétienne hier, avec cette belle cérémonie du Sacrement des malades, qui a été offert à 22 résidents, dont plusieurs religieuses de l'Union Chrétienne, en présence de leurs familles et de membres du personnel, et en même temps, au vaillant aumônier de cette résidence, le Père Jacques Belliveaud, 87 ans. Jojo Vion, diacre de la paroisse, avec son équipe, avait préparé ce temps fort avec beaucoup de soin. Il fallait voir le visage rayonnant de ces personnes qui, bien que malades, handicapées, âgées, n'avaient pas du tout l'air effaré ni effrayé de recevoir ce Sacrement. Quelle belle évolution, depuis le Concile Vatican II, dans notre Eglise, sur ce point comme sur tant d'autres !
Voici la formule de ce Sacrement : "X..., par cette onction sainte, que le Seigneur, dans sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l'Esprit-Saint." Tandis que je lui fais alors une onction d'huile sur le front, la personne, très participante, ainsi que toute l'assemblée, répond : "Amen".
Et je poursuis ainsi, tout en faisant alors une onction sur la paume de chacune des deux mains : "Ainsi, vous ayant libéré de tout péché, qu'il vous sauve et vous relève." "Amen". "X..., désormais, la force de Dieu agit dans votre faiblesse."
Ainsi, portée par la communauté des chrétiens, la personne qui a reçu ce Sacrement peut vivre de façon plus sereine ce temps de passage, parfois difficile, par le handicap, la souffrance, le grand âge et la maladie, en union intime avec le Christ, qui est lui-même passé par la souffrance et par la mort. Comme le dit le rituel de ce Sacrement en citant la lettre aux Hébreux (2/18) : "Puisque le Christ a souffert lui-même, il est en mesure de venir en aide à ceux qui sont éprouvés."
Et tous alors de chanter en action de grâce et de confiance : "Alléluia. Le Seigneur resssuscité est apparu à ses disciples, il leur a donné sa paix. Alléluia."

0 commentaires: