Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 5 janvier 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.328 : Une Eglise solidaire de l'humanité

Hier soir, à Fontenay-le-Comte, 3° soirée de formation, sur cinq, ouverte aux responsables des conseils paroissiaux des six paroisses du doyenné. Objectif : permettre aux participants de découvrir le véritable rôle de "l'Eglise dans le monde de ce temps", pour reprendre le titre de l'un des principaux textes du Concile Vatican II. Quarante personnes, très motivées, suivent ce cycle de formation, sous la houlette, hier soir, de mon prédécesseur comme curé de Fontenay-le-Comte, Roland Gautreau, que tous ont eu plaisir à retrouver. Il a su en effet, avec beaucoup de simplicité et de conviction, nous aider à mieux comprendre le regard et l'agir pastoral de Jésus dans l'Evangile, afin de nous permettre de nous en inspirer.
Au cours de la rencontre, Roland a donné la parole à l'assemblée, pour inviter chacun à exprimer ce qui se vivait déjà comme présence visible d'Eglise sur notre secteur : comment l'Eglise se situe au coeur des événements de la vie locale, comment les chrétiens prennent la parole et sont présents. Il semble que ce soit plus évident en urbain que dans le rural peut-être, témoins les exemples qui ont été apportés.
C'est d'abord un ancien de SKF qui a raconté comment l'Eglise locale avait su rencontrer et écouter les travailleurs de SKF et leurs responsables syndicaux. Puis, ont été évoqués les Cercles de silence qui se sont déroulés à Fontenay, à l'initiative des membres de l'équipe fontenaisienne de la Pastorale des migrants : "ce silence était très parlant !" L'expérience des Cafés-Théo, à travers lesquels les chrétiens vont prendre la parole ensemble, dans des lieux publics, sur des questions de société. Autre exemple qui a été apporté : celui de la chorale de la paroisse, qui a chanté pendant deux heures, la veille de Noël, sur les marches de la place Viète : une visibilité très appréciée également. Le blog de votre serviteur a aussi été évoqué comme signe d'une présence d'Eglise dans le domaine public, offrant un certain éclairage par rapport aux faits ou événements de la vie, localement ou plus largement.
L'on aurait pu évoquer aussi le groupe oecuménique d'amitié entre chrétiens et musulmans, dont la présence, connue et appréciée, permet d'offrir à l'ensemble de la population du Sud Vendée le signe d'un chemin possible entre membres de différentes religions. Il y a eu également les ciné-clubs animés par la paroisse au cinéma "Renaissance" de la ville de Fontenay-le-Comte, etc.
Toutes ces initiatives sont encourageantes ; elles témoignent en effet d'une Eglise qui, loin d'être renfermée sur elle-même, dans ses églises, ses temples ou ses seules salles paroissiales, a le souci de rejoindre les hommes, de les rencontrer et de les servir.
Pour terminer, je laisse à votre méditation le texte de l'avant-propos de la constitution pastorale "Gaudium et Spes" sur "L'Eglise dans le monde de ce temps", que Roland nous a présenté : "Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n'est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur coeur. Leur communauté, en effet, s'édifie avec des hommes, rassemblés dans le Christ, conduits par l'Esprit-Saint dans leur marche vers le Royaume du Père, et porteurs d'un message de salut qu'il leur faut proposer à tous. La communauté des chrétiens se reconnaît donc réellement et intimement solidaire du genre humain et de son histoire."

0 commentaires: