Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 20 décembre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.315 : Avez-vous une crèche de Noël à la maison ?

Ces temps derniers, l'on m'a posé plusieurs fois cette question : "Y aura-t-il une crèche à l'église Notre-Dame cette année, étant donné qu'il n'y a plus d'offices le dimanche dans cette église, vu l'absence de chauffage ?" Réponse : "Mais, Monsieur, il y a longtemps que la crèche a été installée à Notre-Dame, par une belle équipe de bénévoles ! Vous n'êtes pas allé l'admirer ? Avec les belles photos des dix églises de notre paroisse ?" Peu à peu, des crèches se mettent en place dans nos différentes églises ; hier, c'était le tour de l'église saint Jean. Je profite de ce billet pour adresser mon profond merci à toutes ces personnes qui ont mis leur temps et leur talent au service de cette action, si appréciée de tous ceux qui, grands et petits, viennent visiter les églises et admirer les crèches durant ces temps de vacances et de fêtes.
En même temps, je voudrais vous poser une question : avez-vous installé une crèche dans l'entrée ou le salon de votre maison ? C'est en effet un symbole fort pour signifier que votre chère famille n'est pas seulement tournée vers le gros père noël, si sympathique soit-il, mais qu'elle a bien le souci de faire habiter et exister, au coeur de la famille, Jésus vivant, lumière du monde et de nos existences. Alors, pourquoi ne pas en installer une, si ce n'est déjà fait, en y associant les enfants, tout en leur donnant le sens d'une telle mise en place.
Mais, au fait, quelles sont les origines de la crèche de Noël, et quel est son sens profond ? Voici quelques explications.

Origines de la crèche de Noël :
Dès le IIIe siècle, les chrétiens ont vénéré une crèche dans une grotte de Bethléem, supposée être le véritable lieu de naissance de Jésus. Au Moyen Age, des pièces de théâtre et tableaux vivants (ancêtres de nos crèches vivantes) étaient joués dans les églises pour représenter la naissance du Christ. La tradition de la crèche de Noël telle que nous la connaissons aurait été instaurée par saint François d'Assise au début du XIIIe siècle. En 1223, François d'Assise organisa une crèche vivante dans son église à Grecchio (d'où le nom de "crèche"), en Italie, avant de célébrer la messe de Noël. Les personnages (l'enfant Jésus couché dans une mangeoire, Joseph, la Vierge Marie, les mages, les bergers et les paysans) étaient joués par des habitants du village et les animaux étaient réels. Cette coutume s'est ensuite répandue dans toute l'Italie, avant de gagner une grande partie de l'Europe.

Histoire et évolutions :
Peu à peu, les crèches vivantes ont été remplacées par des crèches de figurines. Les premières crèches de figurines ont fait leur apparition au XVIe siècle. Ce sont les Jésuites qui ont introduit dans les églises les plus anciennes crèches connues. En France, l'interdiction de représenter en public des scènes religieuses, pendant la Révolution, a favorisé le développement des crèches dans les maisons. Les petites figurines étaient alors en verre filé de Nevers, en porcelaine, en cire, en bois sculpté ou même en mie de pain. A partir du XIXe siècle, la crèche provençale avec ses célèbres santons de Provence devient très populaire. Ces santons représentent non seulement les personnages de la Nativité, mais aussi tous les métiers de l'époque en costume local. De nos jours, la tradition des crèches s'est répandue dans le monde entier. Cette tradition veut que la crèche reste installée jusqu'au 2 février, fête de la Présentation de Jésus au Temple. L’on place une étoile au sommet de la crèche en référence à l’étoile qui a guidé les rois mages jusqu’à l’Enfant Jésus. L’on installe les rois mages dans la crèche le jour de l'Epiphanie, tandis que certains les approchent chaque jour un peu plus de la crèche.

Voilà ! Maintenant, vous savez d'où viennent les crèches de Noël, pourquoi il y en a dans les maisons, etc. A vous de jouer à présent !

0 commentaires: