Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 22 novembre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.287 : Et la Bible ?

Quelle place la Bible a-t-elle dans notre vie ? Je me pose cette question quasiment chaque jour, et je ne suis pas sûr, moi-même, d'y répondre convenablement ! Lors du récent Synode régional de l'Eglise réformée de France, j'ai encore un peu plus pris conscience de l'importance primordiale, chez nos frères Protestants, de la Parole de Dieu. J'y pensais en déposant une Bible sur la table de nuit de notre hôte protestant qui a passé deux nuits au presbytère le week-end dernier. Chez nous, les catholiques, l'on a davantage tendance à mettre au centre de tout, après l'Eucharistie bien sûr, le catéchisme, la théologie, le dogme, la Vierge Marie, le Pape, les prières en tout genre, le chapelet, les gestes de dévotion... Bien sûr, il ne s'agit pas de critiquer qui que ce soit, mais hier soir, j'étais quand même particulièrement heureux d'ouvrir la rencontre mensuelle de découverte de la Bible qui vient de démarrer sur la paroisse, à l'initiative de Jean-Noël, qui a suivi depuis quelques années une formation biblique de haut niveau. Un nombre significatif de paroissiens s'est inscrit à cette formation, et il est certain qu'ainsi, dans notre communauté paroissiale catholique, la Bible va peu à peu retrouver sa vraie place, c'est-à-dire, la première, dans notre prière, nos célébrations, notre intérêt profond comme dans nos vies de chrétiens.
Je n'ai pas oublié la réflexion que me faisait un ami Juif, à la synagogue des Sables d'Olonne, qui se trouvait alors contiguë au presbytère : "Tout ce que nous sommes, nous le devons en immense partie à la grande tradition biblique." La Bible en effet n'est-elle pas le socle sur lequel s'est construit, au fil des siècles, un certain type d'humanisme, une certaine façon de conduire les choses de la Cité, une nouvelle vision de l'avenir ?
En un mot : vous voulez connaître Dieu ? Vous cherchez à mieux aimer vos frères ? Vous souhaitez mener une vie bonne ? Vous aimeriez savoir d'où vous venez, et quel est votre destin ? Ouvrez votre Bible ! Ou, à tout le moins, en attendant, abonnez-vous à des revues telles que "Prions en Eglise" ou "Magnificat" ; en vous attachant à méditer les textes bibliques proposés, en évitant de vous contenter de lire seulement les commentaires ou les prières proposés en outre. De plus, là où cela est possible, rejoignez un groupe biblique ; s'il n'en existe pas, parlez-en entre vous, et à votre curé. Sur la paroisse saint Hilaire de Fontenay, nous avons aussi proposé, en lien avec le Service diocésain de la vie spirituelle, la formule des "Maisons d'Evangile" : cinq ou six personnes peuvent ainsi se retrouver, mensuellement, les unes chez les autres, sans forcément la présence d'un prêtre, mais avec des moyens faciles à utiliser. Cette année, c'est l'Evangile de Marc que nous vous invitons ainsi à découvrir ensemble.
Enfin, la merveille des merveilles, s'endormir le soir après avoir lu, paisiblement, les deux lectures bibliques de la messe du lendemain : cela demande à peine une minute ! Et, dans la journée, au moment le meilleur, se donner, ne serait-ce que cinq minutes de méditation, pour les lire et les relire encore.
Isaïe 55/10-11 : "De même que la pluie et la neige tombent du ciel et n'y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l'avoir fécondée et fait germer pour qu'elle donne la semence au semeur et le pain à celui qui mange, de même la parole qui sort de ma bouche ne revient pas à moi sans effet, sans avoir accompli ma volonté et réalisé ce pour quoi je l'ai envoyée."
Bonne Bible !

ATTENTION : la conférence de Guy Aurenche, président du CCFD-Terre Solidaire, n'aura pas lieu à l'Isamba, mais au Théâtre municipal de Fontenay-le-Comte, ce jeudi 24 novembre, à 20h30, sur le thème : "Richesses et partage, un défi au coeur de l'économie déboussolée. Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale. Entrée gratuite.

1 commentaires:


Denise a dit…

Ce billet me donne l'occasion de partager une petite expérience vécue aux Sables, dans le cadre des "Maisons d'Evangile".
Chaque mois, je me retrouve avec cinq autres personnes pour prier autour de la Parole. Au menu de chaque soirée : lecture en continu de quelques chapitres des Actes des Apôtres, ponctuée de temps de silence et d'écoute mutuelle. Huit rencontres sont ainsi programmées.
Pour ma part, cette démarche me permet de m'imprégner de la Parole de Dieu d'une autre manière. Seule, j'aurais sans doute déjà abandonné, ou tendance à me décourager devant certains passages. En groupe, je peux avoir une écoute différente et plus profonde, une aide pour placer des mots plus justes et plus simples.
Cette ouverture à de nouveaux horizons de prière, m'encourage à continuer pour découvrir, bientôt, avec d'autres, l'Evangile de Marc en continu.