Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 17 novembre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.282 : Saint Jude plutôt que Jésus-Christ

Intéressant, ce texte du Père Christian Delorme à propos de saint Jude, paru il y a quelque temps dans l'hebdomadaire "Le Pèlerin" et dont je m'inspire pour le billet de ce jour ! Comme lui en effet, j'ignore quelle est la main anonyme qui dépose régulièrement, au fond de nos églises, des liasses de feuilles mal photocopiées intitulées : "Neuvaine à saint Jude, défenseur des causes désespérées." Le texte appelle à réciter, six fois quotidiennement pendant neuf jours, une série de litanies à ce saint apôtre pour obtenir les grâces les plus inespérées. Des paroissiens sont troublés par ces papiers, craignant d'être victimes de malheurs s'ils ne se plient pas à cette sollicitation. Il faut alors chaque fois "recadrer" les choses !
Saint Jude est certainement un ami de Dieu très honorable, même si nous ne savons quasiment rien de lui. Dans les Evangiles, il est présenté comme frère de Jacques, de Joseph et de Simon, et comme l'un des cousins de Jésus. Appelé aussi Thaddée, il appartient à l'équipe des douze apôtres. Selon une tradition, après la Pentecôte, Jude serait parti évangéliser les peuples de la Mésopotamie et de la Perse (Irak, Iran...).
Mais d'où lui vient sa réputation d'intercéder auprès de Dieu pour les causes désespérées ? Il paraît qu'au XII° siècle, saint Bernard aurait honoré de façon très particulière une relique de cet apôtre. Deux siècles plus tard, sainte Brigitte de Suède aurait reçu cette révélation privée du Christ : "Prie saint Jude avec grande confiance, car fidèle à son nom de Thaddée, qui signifie "l'aimable et le bon", il sera empressé de t'aider." Aujourd'hui, peut-être parce que l'espérance manque de plus en plus dans le monde, la dévotion à saint Jude connaît un grand essor. Chacun, il est vrai, est libre de se choisir "un saint de prédilection", mais il faut toujours se rappeler que le seul Sauveur reste le Christ, et que chacun de nous peut s'adresser directement à lui avec confiance. Comment serait-il possible d'avoir peur de lui, de ne pas oser s'adresser directement à lui ? Les saints, comme saint Jude, ne remplacent pas le Sauveur ! Simplement, parce qu'ils sont déjà dans la proximité de Dieu, ils peuvent toutefois nous apporter l'exemple de leur confiance dans le Christ, un appui fraternel et un encouragement à mettre en lui tout notre espoir !
Sachons donc garder nos distances par rapport aux prières magiques qu'il suffirait de réciter de façon mécanique pour obtenir automatiquement le salut divin. Saint Jude mérite mieux que cela, le Christ aussi, et vous également !

0 commentaires: