Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 13 novembre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.278 : Incroyable talent !

Vous connaissez cette émission sur M6, "Incroyable talent", au cours de laquelle des candidats rivalisent d'effort, dans les domaines les plus divers, pour essayer de séduire le jury et le public afin de remporter le grand prix ? A vrai dire, pour parler franchement, cette émission, je ne l'ai jamais regardée ; j'en ai seulement entendu parler ! Oui mais voilà, à présent, chaque fois que je lis la scène de l'évangile des talents, impossible de m'enlever de la tête le concept même de cette série : "Incroyable talent" ! "Comme le dit le clône de PPDA sur Canal Plus : "Vous regardez trop la télévision, bonsoir !"
En fait, en préparant l'homélie que je vais donner ce dimanche dans les églises de Longèves et Saint Michel le Cloucq, je me dis que, finalement, c'est sans doute vrai qu'il y a, en chacun de nous d'incroyables talents. Vous allez me répondre : "En tout cas, on ne le dirait pas ! Les gens que je vois autour de moi sont plutôt nuls, dans bien des domaines ; quant à moi, si on me propose de prendre une responsabilité, je crois bien que je n'en suis pas capable." Telle est bien la pensée dominante aujourd'hui en effet : "Les autres sont nuls ! Mais ne venez surtout pas me demander de faire quelque chose pour le service de la société ou de l'Eglise."
Pourtant, je ne crois pas qu'il faille être si pessimiste ! Ainsi, hier, accompagnant la sépulture d'une femme modeste, qui n'avait jamais entendu résonner en son honneur les trompettes de la renommée, j'ai pris conscience, et avec moi, l'immense assistance présente, de ce que, quand une personne sait faire fructifier les talents, si humbles soient-ils, que le Créateur a placés en elle, d'autres hommes et d'autres femmes, alors, se lèvent en masse, pour s'engager sur le même chemin. Modestement, cette femme a su communiquer à ses enfants et à ses proches sa foi en la vie, ainsi que le sens des autres et le souci de rester fidèle au Christ. En tout cas, les enfants, fidèles à l'exemple de leur maman, ont essayé de faire fructifier les talents que celle-ci leur avait laissés, de la part de Dieu.
Nous avons donc célébré la grâce de Dieu à l'oeuvre dans l'incroyable talent de cette maman, dont l'impact du témoignage, hier, était marquant ; à preuve, la présence d'élus de l'Assemblée nationale et du Sénat, du président du Conseil général et de plusieurs conseillers généraux, de nombreux maires et anciens maires, de responsables en monde agricole, etc...
Ainsi que nous le demande le livre des Proverbes (31/10), dans la 1° lecture de ce dimanche : "La femme vaillante, qui la trouvera ?" Nous en avons eu hier un exemple sous les yeux. Madeleine, en tout cas, ne s'est pas contentée de "chauffer sa chaise" ni de se tâter le pouls pour savoir si elle était capable ou non de faire quelque chose ! Elle s'est levée, et elle a laissé Dieu agir en elle, à travers les talents reçus, pour servir ses frères à la lumière de l'Evangile. Durant la cérémonie de son entrée dans la vie qui ne finit pas, j'avais l'impression d'entendre Dieu lui dire : "Tu n'as pas reçu plus de dons que les autres, mais tu m'as fait confiance, et tu as laissé agir en toi mon immense amour. Tu as été fidèle pour peu de choses, je t'en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître, éternellement !" (d'après Matthieu 25/14-30)

0 commentaires: