Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 1 novembre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.269 : "Le Paradis à la porte"

En ce jour de fête de tous les Saints, il n'est pas déplacé d'évoquer le Paradis ! Et je vais le faire à partir d'un ouvrage un peu complexe, mais fort intéressant, écrit par le jeune philosophe Fabrice Hadjadj, homme de grande culture, d'origine juive, récemment converti au christianisme : "Le Paradis à la porte", publié au Seuil cette année. Un petit florilège, pour vous donner envie d'aller plus loin !
- le livre s'ouvre sur cette citation du poète John Donne : "Puisque j'arrive à cette Chambre sainte où dans ton Choeur d'élus à tout jamais tu feras de moi ta Musique, puisque j'arrive enfin, j'accorde l'instrument ici contre la porte et, sur ce qui là-bas sera mon grand ouvrage, je me prépare ici."
- "N'attendons pas l'appel d'un ailleurs, il est déjà là."
- "Un éclat du ciel entrevu dans les choses terreuses, des visages, "épiphanies de l'infini", selon Lévinas, un paradis en miettes essaimé dans le quotidien..."
- "L'élu, c'est celui qui a choisi de se laisser choisir. S'il est exaucé, ce n'est pas à partir de son plan, mais à partir d'un dessein qui le dépasse."
- "Le paradis de Dante n'a pas de porte. Pourquoi ce paradis sans porte ? Parce que la porte du paradis n'est pas ailleurs. C'est un peu la question que pose Thérèse d'Avila au début du "Château intérieur" : "Comment pénétrer dans une pièce où l'on est déjà ?"
- "Sa porte est étroite (Luc 13/24), mais c'est à cause de notre propre étroitesse. Si d'y entrer est difficile, c'est parce qu'il est, non pas trop fermé, mais trop ouvert. Nous voudrions un club privé, et voici l'auberge qui accueille le tout-venant (Luc 10/34)".
- "Se souvenant de la parole du Christ au bon larron, Léon Bloy fait dire à sa "Femme pauvre": "On n'entre pas au Paradis demain ou après-demain, ni dans dix ans, on y entre aujourd'hui, quand on est pauvre et crucifié."
- "L'Aujourd'hui correspond toujours à une intersection du temps et de l'éternité."
- "Ce qui fait le paradis, ce n'est pas le changement de lieu, mais le changement de coeur."
- "Contempler la face du Très-Haut, c'est prendre soin des minus."
- "Tagore : "...que je ne fasse plus qu'un avec ta lumière."
- "Aller au Ciel, ce n'est pas seulement trouver ceux que nous avons aimés, mais aimer ceux qui nous parurent méprisables."
- "Le paradis et l'enfer ne sont pas des abstractions théologiques, mais la porte à côté, l'auberge en haut de la colline, ou la fondrière près de l'ornière."
- "Hegel : "Ce n'est pas cette vie qui recule d'horreur devant la mort, mais la vie qui porte la mort, et se maintient dans la mort même, la vie de l'esprit."
Ne manquons pas notre entrée dans le paradis, notre rencontre plénière avec Dieu et nos frères, dès aujourd'hui !

1 commentaires:


Henri Loisance a dit…

Thérèse d’Avila se demande : Comment pénétrer dans une pièce où l'on est déjà ? Comment pénétrer ? Comment se retrouver à l’intérieur de … «en acceptant d’accepter » qu’on est effectivement dans cette pièce ! C’est un simple cas de volonté de prise de conscience de… Il faut aussi accepter de ne plus être en recherche de. C’est que si on est déjà au paradis, il n’y a plus l’espoir, il n’y a plus d’espérance ! Il faut accepter l’action de con - version (se réorienter - avec).

Il ne s’agit plus de prier et de se comporter bien pour gagner le paradis, mais il s’agit d’œuvrer pour ne pas en être exclu ! Nous sommes dans la situation de condamnés à la prison ferme dont la peine a été commuée en prison avec suris. Merci au Dieu de Miséricorde ! Les religions doivent peut être revoir tout leur argumentaire.

L'Aujourd'hui correspond toujours à une intersection du temps et de l'éternité … c’est une belle lecture de la croix, symbole de l’intersection de l’humain et du divin. L’humain est dans le temporel, le divin est dans l’éternité, nous sommes à l’intersection, bienvenue au Paradis !