Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 5 octobre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.242 : "Face au pire des mondes"

Connaissez-vous Michel Beaud, ce professeur agrégé de sciences économiques vivant à l'Orbrie et dont "Ouest-France" a tracé le portrait dans son édition pour le Sud Vendée datée du lundi 3 octobre ? Il a travaillé pendant toute sa carrière sur l'histoire, les politiques et les systèmes économiques ainsi que sur les relations économiques et sociales, et il vient de publier son vingtième ouvrage intitulé "Face au pire des mondes", au Seuil : "Nous allons droit vers un monde que l'on ne maîtrise plus, où l'on dégrade nos ressources et les équilibres de la planète (...) Les conséquences pour les humains commencent déjà à surgir (...)" Je vous renvoie à cette interview, et surtout à son livre si vous désirez en savoir davantage. Mais, pour ma part, je voudrais souligner combien ce cri d'alarme s'adresse bien à chacun de nous.
Personnellement, j'aurais envie de dire : "Homme, où vas-tu ? Que fais-tu de cette terre, de cette humanité, de cette vie qui t'a été confiée ?" On recherche sans cesse plus de confort, pourquoi ? On va se promener le dimanche dans certains magasins ouverts, pourquoi ? On ne prend plus le temps d'admirer un clair de lune, pourquoi ? On laisse expulser sans réagir une famille Tchétchène écrasée par le malheur, pourquoi ? On s'amuse longuement avec une console de jeux, pourquoi ? On demande le baptême pour son enfant, pourquoi ? On ne sait plus construire des cathédrales, pourquoi ? On perd son temps chaque soir à regarder des futilités à la télé, pourquoi ? On va à la messe le dimanche, pourquoi ? On a beaucoup de peine à s'entendre avec son voisin, avec son prochain, avec son lointain, pourquoi ? On ne prie pas en famille, pourquoi ? On n'a plus le goût du silence ni des choses de l'esprit, pourquoi ?
Le meilleur des mondes ou le pire des mondes : finalement, et si cela dépendait aussi de moi ? Puisqu'aujourd'hui, c'est la sainte Fleur, je vous laisse sur ce mot de Montaigne : "Si la vie n'est qu'un passage, sur ce passage au moins, semons des fleurs !"
Publié par Père Gaignet à 07:41

0 commentaires: