Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 3 octobre 2011

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.240 : Soir d'automne flamboyant

Hier dimanche, messe des familles à Saint Jean, puis, cérémonie d'ordination diaconale à Luçon de Jean-Marie Parrat, sans parler du reste. En début de soirée, harassé, je suis allé faire une petite marche pour respirer. Bien m'en a pris : c'était un véritable soir d'été ! Le soleil venait de se coucher, c'était la tombée du soir ; un de ces moments où le ciel hésite entre le bleu et le vert, tandis que deux ou trois couples d'amoureux flânent enlacés, comme s'ils pouvaient arrêter le temps. Empruntant le chemin du halage, je suis un moment le parcours de la rivière Vendée, déjà entrée dans le repos de la nuit. Les voitures se font plus rares. Planté dans le ciel, le clocher de l'église Notre-Dame, visible de toute part, superbement éclairé, semble veiller, inlassablement, sur le Pays de Fontenay et ses habitants. Bientôt également apparaît, avec les premières étoiles, la lune bienveillante, en son premier quartier. Me revient à l'esprit ce poème d'Arthur Rimbaud, que l'on nous avait fait apprendre par coeur jadis : "Les beaux soirs d'été" ; en voici un bref extrait :
"Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers (...)
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds (...)
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien...
Mais un amour immense entrera dans mon âme,
Et j'irai bien loin, bien loin..."
En d'autres termes, la magie d'un beau crépuscule d'été, ou d'un soir d'automne flamboyant, peut aussi, à condition que l'on ne reste pas assis devant la télé, nous inviter à rendre grâce à Dieu pour les merveilles de sa création et les beautés de l'humanité ; tout en laissant pénétrer peu à peu en nous, dans l'espérance du soir et pour reprendre les mots mêmes de Rimbaud, "un amour immense" ; pourquoi pas celui du Dieu vivant ?
Publié par Père Gaignet à 07:37

0 commentaires: